Prise de position de la CFSB sur la dissémination expérimentale de blé d’automne génétiquement modifié avec un potentiel de rendement augmenté

La CFSB a pris position sur la demande d’autorisation de dissémination expérimentale. À l’unanimité, elle est parvenue à la conclusion que cette dissémination ne présentait qu’un risque minime pour les êtres humains, les animaux et l’environnement et l’a donc approuvée.

Les lignées de blé génétiquement modifié comportent un gène pour un transporteur de saccharose, le gène HvSUT1  issu de l’orge. Ce gène devrait permettre le transport de davantage de saccharose dans les grains de blé et, partant, conduire à une augmentation des rendements. La dissémination expérimentale est menée de 2016 à 2022 sur le site protégé (« Protected Site ») d’Agroscope Reckenholz à Zurich.

S’ils ont connu une augmentation linéaire durant des dizaines d’années, les rendements de blé stagnent en Suisse et dans d’autres pays européens depuis le milieu des années 1990. De nouvelles possibilités d’accroître le potentiel de rendement sont donc examinées. Une protéine de transport supplémentaire constitue l’une de ces possibilités.

La dissémination expérimentale vise un triple objectif : vérifier si l’augmentation des rendements observée en serre peut également être obtenue en plein champ, examiner les conséquences potentielles sur des organismes non ciblés et tester la résistance des lignées de blé génétiquement modifié aux agents pathogènes et aux parasites.

Plusieurs mesures de sécurité sont prévues. La clôture installée autour du périmètre du site protégé constitue déjà une importante mesure contre le vandalisme et contre la dissémination de matériel végétal. Le semis d’une couverture et le respect d’une distance d’isolement par rapport aux cultures de blé, de seigle et de triticale représentent des mesures supplémentaires. La parcelle utilisée sera en outre couverte par un filet ou une toile pour protéger les lignées des oiseaux et pour éviter la propagation des grains après l’ensemencement et avant la récolte.

Dans sa prise de position, la CFSB demande qu’une distance d’isolement de 50 m soit respectée par rapport aux champs de blé, de seigle et de triticale. Elle propose par ailleurs de mener des expériences de croisement, afin d’acquérir des connaissances compte tenu des conditions locales.

Prise de position de la CFSB du 7 juillet 2016 (en allemand)

La demande a été publiée le 14 juin 2016 dans la Feuille fédérale et autorisée sous conditions par l’Office fédéral de l’environnement par décision du 27 octobre 2016.

Informations de l’OFEV sur la dissémination expérimentale

Début de la page
Last edition: 23.10.2018

Contact

Commission fédérale d'experts pour la sécurité biologique (CFSB)
Tél.: +41 (0)58 463 03 55
Tél.: +41 (0)58 463 23 12
Fax: +41 (0)58 464 79 78
info(at)efbs.admin.ch

Adresse postale

Secrétariat exécutif CFSB
c/o Office fédéral de l'environnement
CH-3003 Berne

Emplacement

Worblentalstrasse 68
3063 Ittigen

Horaire des transports publics
Entrez "Papiermühle" comme destination