Eidgenössische Ethikkommission für die Biotechnologie im Ausserhumanbereich EKAH

-»La présente édition est conçue pour les navigateurs sans soutien CSS suffisant et s'adresse en priorité aux malvoyants. Tous les contenus peuvent également être visualisés à l'aide de navigateurs plus anciens. Pour une meilleure visualisation graphique, il est toutefois recommandé d'utiliser un navigateur plus moderne comme Mozilla 1,4 ou Internet Explorer 6.«-

Début sélection langue

Début navigation principale

Début navigation secondaire

Début navigateur

Page d'accueil  >  Thèmes  >  Thérapie génique

 



Début secteur de contenu

Thérapie génique

La thérapie génique introduit des gènes spécifiques dans les cellules d'un individu dans l'espoir de guérir certaines maladies. Lorsqu'il s'agit de cellules du corps humain, on parle de thérapie génique somatique. Lorsqu'il s'agit de modifications du patrimoine génétique, on parle de thérapie génique germinale. Cette dernière est interdite en Suisse. Depuis 1994, on y réalise en revanche des essais de thérapie génique somatique, qui sont soumis à autorisation.

La thérapie génique somatique comprend la thérapie génique in vivo et la thérapie génique ex vivo.

  • Au cours des essais de thérapie génique in vivo, les gènes thérapeutiques qui doivent être transférés sont introduits directement par des vecteurs dans le corps du patient. Ces essais sont régis par la loi sur les produits thérapeutiques, entrée en vigueur le 1er janvier 2002, et par la section 5 de l'ordonnance sur les essais cliniques de produits thérapeutiques, qui règle les questions pratiques de l'exécution. L'autorisation des essais de thérapie génique in vivo relève de l'Institut suisse des produits thérapeutiques (Swissmedic), qui soumet les dossiers pour avis à la CFSB ainsi qu'à l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) et à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). La CFSB évalue la sécurité biologique de la préparation utilisée pour le sujet de recherche ainsi que pour l'homme et l'environnement en général.
  • Au cours des essais de thérapie génique ex vivo, les gènes thérapeutiques sont transférés in vitro dans des cellules ou des tissus qui sont ensuite introduits dans le corps des patients. Ces essais sont régis par l'ordonnance sur la transplantation et doivent être autorisés par l'OFSP, qui tient compte de l'avis de la CFSB.

Les essais de thérapie génique in vivo et ex vivo doivent en outre être approuvés par la commission d'éthique locale pour être autorisés.

La production de médicaments de thérapie génique doit respecter les bonnes pratiques de fabrication (Good Manufacturing Practice, GMP), conformément au Guide européen des bonnes pratiques de fabrication (1997).


Dernière mise à jour le 16.01.2014





Commission fédérale d'experts pour la sécurité biologique CFSB
info@efbs.admin.ch | Responsabilité, protection des données et droits d'auteur
http://www.efbs.admin.ch/index.php?id=93